08.27.2020

L'histoire de Felix Richter

Fils de Janos et Ursula Richter, Felix Richter est né à Cobourg, en Allemagne, où la famille Richter, des médecins très respectés, avait d’importants contacts. Ses parents, tous les deux membres d’une ancienne société, n’étaient jamais au manoir Richter, participant sans cesse à des conférences médicales ou prêtant assistance à des causes humanitaires dans le monde entier. Au cours de ses voyages, le jeune Felix fut exposé à de nombreuses cultures, langues et concepts architecturaux. Il ne sait pas trop quand lui est venu son intérêt pour l’architecture, seulement que cette passion le dévorait, et il savait bien qu'en dépit de l'héritage familial, il concevrait un jour des immeubles qui allaient inspirer le monde. À 23 ans, il était considéré comme un prodige de l’architecture après avoir remporté la médaille des architectes suisses et le prix de design allemand. Malgré son succès, Felix ne pouvait ignorer la sensation qu’il devait son succès plus à la chance et aux contacts qu’à son talent ou son dur labeur.

En grandissant, Felix devint mal à l'aise en société et introverti, préférant son imagination à la compagnie d’autres personnes. Il avait peu d’amis et quand il ne voyageait pas avec ses parents, Felix dévorait des livres rares dans la bibliothèque de son père, étudiait l’histoire et l’architecture, s’imprégnant de tout ce qui traitait des mouvements architecturaux au fil des siècles. Son père espérait que le jeune Felix apprenne à être plus sociable et il engagea tous les spécialistes possibles pour tenter d’améliorer ses compétences sociales. Lorsque ses efforts échouèrent, il décida de jeter l’éponge, pensant que son fils apprendrait tout ça quand il serait prêt. Il se joignit alors au jeune Felix dans la bibliothèque, où il l’aida à créer des maquettes en bois détaillés de bâtiments tout en lui racontant des histoires folles sur son club secret et leur lutte ancestrale contre une force obscure menaçante. Felix en était convaincu, ces histoires n’étaient que des inventions de son père pour lui donner l’impression que son groupe « Imperiatti » était bien plus cool qu’en réalité.

Parfois, Felix se demandait si sa sensibilité pour le design lui venait de ses voyages d’été sur l’île de Dyer, une île privée qui abritait certaines des plus belles maisons au monde. Chaque été, Felix accompagnait ses parents sur l’île, où des membres de l’Imperiatti incitaient leurs enfants à former un réseau et à forger des liens durables. Felix ne s’entendait pas bien avec les autres adolescents, mais il se lia d’amitié avec quatre d’entre eux qui tout comme lui, n’étaient pas à leur aise dans le moule de la haute société. Les autres adolescents se moquaient souvent d’eux, les traitant de « Parias », un nom qu’ils apprécièrent et adoptèrent avec plaisir. Au lieu de parler en public et de participer à des débats sans fin, les Parias passaient la plupart de leur temps à explorer les ruines et les mystères de l’île jusqu’à ce que l’une de leurs aventures ne prennent une mauvaise tournure. 

Alors qu’ils exploraient un camp de prisonniers abandonné, ils tombèrent sur ce qui semblait être un laboratoire souterrain où ils découvrirent de vieux journaux en cuir remplis de notes et d’illustrations de cruelles expériences imposées aux prisonniers de la première guerre de l’opium menée par la Compagnie britannique des Indes orientales. Lorsqu’ils ouvrirent une porte verrouillée, ils découvrirent une chambre remplie de squelettes humains et de fioles couvertes de poussière et remplies d’un sérum inconnu. Avant même qu’ils aient pu en examiner le contenu, le sol se mit à trembler sous leurs pieds et un sifflement se fit entendre. Une étrange brume s’éleva soudain et des griffes géantes semblèrent transpercer le sol, de sombres délires se mêlant à la réalité pour les terrifier. Avant qu'ils aient eu le temps de comprendre ce qu’il se passait, le père de Felix et plusieurs autres parents vinrent les secourir, utilisant d’étranges outils et objets pour les protéger. Choqué, Felix observa la scène sans pouvoir y croire. Il ne savait pas vraiment s'il rêvait ou s’il était en train de vivre une des histoires surnaturelles ridicules de son père. Quand il comprit enfin que ce n’était pas un rêve, tout était terminé. Les Parias étaient saufs, mais leurs parents avaient mystérieusement disparu sans laisser de trace. 

Après le choc de la disparition de son père, Felix se mit à la recherche d’une théorie qui puisse l’aider à comprendre le phénomène qu’ils avaient découvert sur l’île. Il partagea ses recherches avec les Parias et d’autres personnes rencontrées en ligne qui avaient perdu leurs êtres chers de manière similaire. La tragédie alimenta une forte relation entre les Parias et pendant des années, ils collaborèrent pour découvrir ce qu’il était arrivé à leurs parents. Mais rien ne semblait avoir de sens… toutes les pistes suivies finissaient en impasse. Au fil du temps, leurs efforts se réduisirent et les cinq amis s’éloignèrent peu à peu, chacun suivant son propre chemin, espérant ainsi oublier l’horreur sans nom qui leur avait pris leurs parents.  

Au fil des ans, Felix s’avéra être un architecte exceptionnel, mais il ne trouvait que peu d’inspiration à travailler pour les autres. Il comprit alors que son père avait raison et que son manque de sociabilité l’entravait. Il se dévoua alors à améliorer son élocution et son sens du décorum et apprit à construire son réseau ou « jouer la comédie », comme il le disait lui-même. Il créa une façade parfaite pour se rendre plus sympathique et populaire auprès de clients potentiels. Après avoir travaillé dans plusieurs agences d’architecture, il fonda la sienne avec sa collègue Lauren Golder. Ils partageaient la même vision et s’opposaient philosophiquement aux bâtiments modernistes conventionnels, expérimentant souvent avec des matériaux, des formes et des structures peu habituels. 

Felix continua de saper les attentes traditionnelles, préférant les éléments audacieux et peu conventionnels qui chamboulaient le monde de l’architecture. Mais malgré les éloges, il ne pouvait éviter de se voir comme un hypocrite, un acteur qui avait appris un rôle au lieu d’être un véritable architecte qui inspirait le monde par ses conceptions impeccables. Pendant ces phases d’insécurité et de doute, il avait tendance à se distraire en enchaînant les fêtes et noyait ses angoisses dans l’alcool, souhaitant que son père soit toujours là pour partager ses conseils sévères et sa sagesse.

Un jour, la petite amie de Felix lui annonça qu’il allait être papa. La nouvelle l’ébranla au plus profond de son être, et souhaitant inspirer son enfant à naître autant que son père l’avait lui-même inspiré, il s’empressa de se reprendre sa vie en main. Il avait besoin d’un projet qui lui pose un vrai défi et lui permette de consolider son talent d’architecte. Signe du destin, l’occasion parfaite se présenta lorsque de vieux amis de son père engagèrent son entreprise « Richter et Golder » pour construire quelque chose de nouveau et de peu conventionnel sur l’île Dyer. Le défi enthousiasmait et terrifiait Felix, qui noyait désormais ses angoisses dans des articles et des livres sur l’éducation des enfants.

Six mois plus tard, le projet de restauration de Dyer était lancé, et tandis que Felix étudiait le terrain, il entendit soudainement une voix familière qui l’appelait derrière les bâtiments victoriens ravagés et les ruines croulantes renfermant de sombres histoires, cachées et oubliées depuis longtemps. Au travers d’une brume étrange, il vit une silhouette prendre forme lentement. Il écarquilla les yeux et ouvrit la bouche, mais il ne put prononcer le moindre mot. Il ne rêvait pas ? C’était possible ? Non... ça ne pouvait pas... ce n’était pas... et pourtant…

Prenant conscience de ce qu’il voyait, Felix tituba, sidéré, alors qu’il observait son père émerger de la brume. Il ne sentait plus ses jambes et n’entendait que les battements assourdissants de son cœur. C’était lui. C’était bien lui. Son fils à naître allait connaître son grand-père et il pourrait enfin lui montrer tout ce qu’il avait accompli depuis sa disparition. Ils se fixèrent du regard pendant un long moment. Puis son père lui lança un regard déçu, avant de lui tourner le dos et de s’éloigner. Le cœur battant, Felix s’élança derrière lui et disparut à jamais.

  

À bientôt dans la brume.

L’équipe de développement de Dead by Daylight

Vous aimerez aussi

09.11.2020
Oktoberfest Collection Release
09.08.2020
Descend Beyond Collections Release
09.01.2020
The Realm Beyond

We’ve updated our privacy policy to better explain and reflect how we process your data. Before continuing to use our games and services, please review the privacy policy. Also, this website uses cookies to enhance the user experience. By continuing to browse the site, you agree to the practice as described in our privacy policy.

I Accept

Age verification

Please enter your date of birth.